Yoga Uddiyana Bandha
Qu’est ce que l’Uddiyana Bandha
3rd mai 2019
Yoga emploi du temps chargé
Comment pratiquer le yoga lorsqu’on a un emploi du temps chargé ?
9th mai 2019

À quoi ressemble un yogi ?

Yoga ressemble yogi

On reconnait un fitman à sa forme athlétique, un bodybuilder à ses muscles proéminents, mais un pratiquant du yoga, à quoi ressemble-t-il ? Il n’est pas toujours facile de se faire une idée de ce à quoi un yogi devrait avoir l’air : une sorte de guru en petite culotte blanche qui effectue des poses extrêmes, ou bien un jeune homme élancé et très souple, le sourire aux lèvres pendant qu’il réalise des asanas difficiles sur son tapis de yoga, comme le montre les couvertures de magazines ? Y a-t-il forcément une image particulière pour être un yogi ? Petit tour d’horizon.

Le yogi d’antan

Le yoga ne date pas d’hier, au fur et à mesure la pratique se développe, mais les bases restent les mêmes. Au niveau de l’aspect des yogis, ceux des temps modernes et ceux des siècles d’avant sont diamétralement opposés. Au commencement, le yoga était une discipline de l’esprit, tout se passait intérieurement. Etait-il donc possible de juger de l’état d’un yogi à son apparence ? En temps normal, on l’identifie grâce au yoga patta (une sangle de yoga) et au yoga danda (la canne pour reposer le bras pour la méditation) qu’il transporte souvent avec lui. On le reconnait aussi aux endroits qu’il a l’habitude de fréquenter. Le yogi de cette époque se plaisait à rester dans des endroits calmes comme les grottes, les montagnes ou le bord d’un lac.

Physiquement, le pratiquant de yoga d’avant est un être enrobé avec un gros ventre et à large poitrine. D’apparence, il semble faible. Cela est dû au fait qu’il se tourne plus vers des pratiques intérieurs plutôt que des exercices physiques. C’est bien plus tard, après que la pratique du yoga se soit répandue à travers le monde, que cet aspect physique du yogi va changer pour arborer un corps plus svelte et doté d’une souplesse exceptionnelle, du moins, c’est ce qui est prôné par les magazines, mais cela reflète t-il la réalité ?

La morphologie du yogi

Morphologiquement, celui qui pratique le yoga a, d’une manière générale, un corps joliment sculpté, des muscles fins, mais bien présents et est très souple. Quand on parle de yoga, on a toujours en tête l’image d’une personne, souvent une yogini, dans une asana qui démontre la souplesse et la force. Cela est assurément le résultat de plusieurs années de pratique. En effet, entre les différentes postures qui se contorsionnent, le corps et les étirements qui gainent les muscles, une silhouette élancée est garantie. C’est en tout cas ce que nous font croire les publicités et les journaux qui utilisent le yoga pour du marketing. Même si pratiquer le yoga sculpte le corps, il n’est pas très étonnant de voir des maîtres, avec un peu d’embonpoint, qui réalisent des asanas très difficiles. Même les jeunes pratiquants au corps svelte ont du mal à les faire. Cela prouve que ni la taille, ni la forme, ni l’âge, ni le sexe n’influent en rien sur la réussite de la réalisation d’une posture de yoga. Nul besoin d’avoir un corps parfait pour être un yogi. Le yoga est fait pour tous sans exception qui tiennent des conditions physiques. Chacun de nous peut y trouver son point fort, comme son point faible. L’important, c’est de se connaître et d’avoir confiance en soi et en ce qu’on peut accomplir. C’est même là le but du yoga : renouer les liens avec son corps et d’en prendre soin.

Yoga ressemble yogi

Un style vestimentaire spécifique pour un yogi ?

Le style vestimentaire est souvent l’image de nous-mêmes qu’on fait transparaître, c’est le reflet de notre personnalité. Y a-t-il un style particulier pour un yogi ? Peut-on reconnaître un pratiquant du yoga grâce à sa façon de s’habiller ?

Dans la vie de tous les jours, les yogis, les vrais et pas ceux qui veulent avoir l’air d’un yogi, ne font pas beaucoup d’histoire sur leur apparence. En fait, ils sont comme monsieur et madame tout le monde. Ils s’habillent selon leurs humeurs et la situation. Et non, les yogis ne portent pas en permanence des leggings de yoga.

À l’inverse, faire une séance de yoga ou aller à un cours nécessite une tenue adaptée afin d’effectuer les différentes postures en toute aisance. Les lignes de vêtements pour yogi ne manquent pas sur le marché. Pourtant il n’est pas utile d’avoir la tenue dernier cri. La tenue parfaite c’est celle dans laquelle vous vous sentez confortable qu’importe la forme de yoga, ashtanga, bikram, etc. En général, elle se compose d’un haut, idéalement près du corps comme un débardeur ou une brassière, et d’un bas, souvent des leggings, mais peut-être un short ou un pantalon large.

Dans tous les cas, le confort est le maître mot des yogis lors d’une séance de yoga. À partir du moment où vous êtes à l’aise, la tenue importe peu.

L’aspect comportemental du yogi

Peut-on reconnaître un yogi à sa façon de vivre ? Comment doit se comporter un yogi dans sa vie quotidienne ?

Le yoga est une discipline indienne qui vise l’accomplissement personnel par la méditation, la réalisation de certaines postures corporelles et des exercices de respiration. Beaucoup ont témoigné avoir été transformés et atteint un bien-être, tant physique que moral, par la pratique régulière du yoga. Selon l’enseignement, un yogi doit avoir 5 qualités, les padhaniyanga, à savoir : la saddha (confiance en Bouddha), la santé, l’honnêteté, la persévérance, la faculté de connaître et comprendre les différents changements de phénomènes physiques et psychiques.

Un yogi est donc, d’un point de vue comportemental, une personne qui démontre une entière confiance en soi, qui sourit à la vie, qui est sincère, et qui ne lésine pas sur les efforts. En société, le yogi montre de la bienveillance, une indulgence et une compréhension pour ses semblables. Il a un grand sens de l’empathie et est toujours à l’écoute et réactif. C’est une vraie force de la nature, robuste et dynamique.

Bien sûr, tout cela représente l’idéal. Pour atteindre ces états d’esprit, il faut beaucoup d’années de pratique assidues et de grands travaux de soi et sur soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *