Top 5 des meilleurs livres sur le yoga
Top 5 des meilleurs livres sur le yoga
7th novembre 2019
Manquez-vous de vitamine B12 ?
Manquez-vous de vitamine B12 ?
13th novembre 2019

Soulager son corps : 6 exercices faciles pour les chauffeurs

Soulager son corps : 6 exercices faciles pour les chauffeurs

Conduire n’est pas toujours évident, surtout si vous devez vous y mettre à longueur de journée. Que vous soyez conducteur occasionnel ou professionnel, vous finirez par ressentir tout le poids de la fatigue à un moment donné. Le fait de rester longuement assis, dans une posture quasi inchangée, n’est pas bien pour votre santé. Eh oui, les chauffeurs sont obligés de tenir quasiment la même posture et ont tendance à solliciter un peu plus certaines parties de leurs corps que d’autres. Cela entraîne par la suite l’apparition de courbatures et de mal de dos. Il engendre également de la nervosité. Vous avez besoin de relâcher toute la tension accumulée. Bref, coincé dans les bouchons et confronté au stress, une séance de yoga s’impose.

Cette discipline dispose de plusieurs bienfaits à même de soulager le corps. Il vise également l’harmonie du corps et de l’esprit. Avec la pratique du yoga, vous libérez de l’énergie tout en trouvant un équilibre parfait. Voici alors quelques postures faciles à réaliser. Vous n’aurez pas à vous servir de votre tapis de yoga, vous serez en mesure de les effectuer dans votre voiture.

Quelques exercices faciles pour les chauffeurs

La contrainte quotidienne ne doit pas vous empêcher d’effectuer vos séances de yoga habituelles. Vous pouvez adopter certaines postures quand vous vous trouvez au volant. Vous avez également la possibilité d’en pratiquer d’autres avant de prendre votre véhicule ou juste après.

Les postures à privilégier avant ou après la conduite

Vous avez besoin de bien préparer vos muscles avant ou après un long trajet. Comme ça, vous pourrez affronter les kilomètres en toute quiétude et surtout avec beaucoup de sérénité. De plus, cela vous aide à garder une attitude zen et calme. Voici donc quelques exercices yogiques que vous pouvez effectuer depuis le confort de votre véhicule.

La position du lotus ou Padmasana

La conduite peut provoquer quelques désagréments aux chauffeurs. Ils apparaissent surtout au niveau des cuisses, des hanches et des genoux, sans parler des courbatures. Dans ce cas, adopter la position du lotus pourrait vous apporter soulagement et bien-être. Bien entendu, votre taille et les dimensions de votre véhicule devraient se montrer adéquates. Sinon, vous ne serez pas en mesure d’exécuter cet exercice de yoga. En effet, vous allez ramener votre pied droit au-dessus de votre cuisse gauche. Vous devriez le placer tout près de l’aine. Et de grandes jambes associées à une petite voiture pourraient rendre la tâche impossible.

Si vous vous sentez d’attaque et que vous en êtes capable, vous pouvez toujours tenter le lotus complet. Repliez tout simplement vos deux membres simultanément. Cependant, conservez la même inspiration, 8 à 10 dans la moyenne. Et surtout, maintenez les deux paumes de vos mains posées sur chaque genou et en les gardant ouvertes. Pensez à redresser votre dos et à refaire l’exercice si cela vous semble nécessaire.

La posture du demi-pont ou Ardha Matsyendrasana

Cette posture vous aide énormément à soulager le bas de votre dos. Pour cela, asseyez-vous bien droit sur le siège avant, les pieds bien à plat au plancher. Ensuite, tournez-vous et agrippez les deux côtés du dossier de votre siège comme si vous voulez regarder derrière, le tout en vous étirant. Inspirez 8 à 10 fois et faites de même dans l’autre sens. Tenir le siège vous aidera à maintenir la pose tout en accentuant l’effet du mouvement.

La posture du pigeon ou Supta Kapotasana

La posture du pigeon s’impose si vous éprouvez quelques soucis au niveau des hanches, des cuisses et de l’aine intérieure. Ceux qui souffrent de sciatique sont également concernés. Habillé de vos vêtements de yoga ou pas, commencez par vous installer sur le siège avant. Remontez ensuite votre jambe droite avec la plante bien à plat sur la chaise. Pliez celle de gauche en venant placer le pied sur le fémur droit. Vous pouvez garder la position pendant 8 à 10 inspirations si vous vous sentez suffisamment étiré. Sinon, pour plus de stretching, vous pouvez tirer vos deux membres vers votre poitrine avec l’aide de vos deux mains réunies. Ou bien vous répétez en changeant avec l’autre côté.

L’étirement de l’ouest ou Paschimottanasana

Cet exercice de yoga vise également à soulager le dos. Gardez vos pieds à plat sur le sol et penchez-vous en attrapant vos jambes avec vos mains. Maintenez votre colonne vertébrale parfaitement à l’horizontale tout en laissant retomber votre tête. Cela allègera considérablement votre cou. Si l’espace de votre voiture ne s’y prête pas, placez vos bras sur le tableau de bord et votre tête dessus. Restez ensuite dans cette position le plus longtemps possible.

Ce que vous pouvez faire pendant la conduite

La pratique du yoga ne nécessite ni une situation particulière ni un lieu spécifique. Elle demeure également possible dans la vie quotidienne. Pour une bonne relaxation, vous pouvez effectuer des exercices de souffle.

Le souffle de Kapalabhati

Le yoga, c’est aussi une question de souffle. Et cet exercice, vous pouvez justement l’accomplir derrière le volant. Il vous aidera à vous débarrasser du stress ainsi que des toxines en tout genre. Vous respirez tout simplement normalement pour inspirer brusquement tout en forçant un peu. Vous serez étonné du calme qu’il vous apportera.

Toutefois, certaines personnes pourraient ressentir des étourdissements en le réalisant. Auquel cas, nous ne vous recommandons pas de l’exécuter tout en conduisant.

L’étirement latéral

La colonne vertébrale est la première à souffrir des longues heures de conduite. Et c’est assez simple de la préserver tout en maintenant la position assise. Gardez les mains sur le volant. Étirez ensuite votre dos et inspirez profondément.

Pour expirer, penchez-vous un peu sur le côté. Redressez-vous en respirant de nouveau au centre. Puis, relâcher votre souffle en vous inclinant légèrement cette fois-ci de l’autre côté. Mais surtout, n’en faites pas trop. Et ne lâchez pas la route des yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *