yoga basiques
Quels sont les basiques du yoga ?
20th septembre 2018
Yoga 4 chemins
Les 4 chemins du yoga
26th septembre 2018

Comment améliorer son niveau de pratique de yoga ?

yoga pratique amélioration

Vous débutez tout juste dans le yoga et vous souhaitez évoluer ? Sachez que pour y parvenir, vous ne devez en aucun cas comparer vos capacités à celles des autres. Car à la différence d’autres disciplines telles que le karaté, il n’existe pas de niveau spécifique au yoga. Vous progressez en effet à votre propre cadence. Pratique à la fois mentale, physique et psychologique, le yoga se maîtrise par des exercices réguliers. Si vous désirez réellement avancer, ne vous précipitez pas, car cela prendra du temps. Pour vous aider, découvrez ci-dessous quelques recommandations utiles. Et n’oubliez pas votre brassière de yoga pour jouir d’un excellent confort au cours de votre séance.

Faire des exercices de respiration

La respiration est à la base de cette discipline. Grâce à la respiration, le corps bénéficie d’assez d’oxygène pour effectuer correctement les postures du yoga. Elle occupe une place prépondérante durant toutes les étapes de la séance de yoga. Dès le début de l’entraînement, les participants sont conviés à s’adonner à des techniques de respiration nommées « pranayamas ». Ceux-ci contribuent à un lâcher-prise rapide afin de vous aider à vous focaliser sur ce que vous faites sur le moment : le yoga.

Lorsque les postures sont exécutées, la respiration est toujours aussi primordiale. Elle aide à garder le rythme alors que vous fournissez vos efforts dans l’accomplissement des postures. Ainsi, le yoga constitue un moyen d’harmoniser la respiration et le mouvement, grâce à de profondes inspirations et expirations réalisées à un moment précis. Au terme de la séance, la respiration entre toujours en jeu et favorise la détente ainsi que la relaxation. Comme vous l’aurez donc constaté, au yoga, il est nécessaire d’apprendre à respirer comme il faut. Il se peut que vous n’y arriviez qu’après quelques mois de pratique. Cependant, si vous vous concentrez, vous apprendrez plus vite et profiterez des bienfaits de cette discipline dans la vie de tous les jours.

Pratiquer régulièrement avec un professionnel

Afin de mieux comprendre le déroulement d’un cours de yoga et de savoir quelles postures accomplir, il est important de vous faire accompagner par un professeur, qui possède un diplôme en yoga. Si vous êtes novice, il vous faudra absolument passer par cette phase. Cela vous aidera à mieux saisir le pourquoi de la réalisation de telle ou telle posture, à les mettre en pratique en bonne et due forme et à en tirer le maximum d’avantages. Pour commencer, vous pouvez par exemple participer à un cours une fois par semaine. Et si vous éprouvez quelque doute que ce soit, n’hésitez pas à poser des questions au moniteur et même à lui informer que vous êtes néophyte.

D’autre part, qu’il soit question de force ou de souplesse, vous ne pourrez améliorer votre niveau que si vous pratiquez le yoga à une fréquence constante. Le mieux serait que vous vous y mettiez tous les jours, du moins si vous en avez le temps. Vous pouvez notamment y consacrer une dizaine de minutes le matin et cinq minutes le soir avant de dormir. Vous rajoutez à cela une heure de cours pendant la journée. Libre à vous de choisir votre cadence, l’essentiel étant de régulariser vos exercices.

yoga pratique amélioration-2

Se concentrer sur les muscles travaillés

Durant le cours de yoga, vous vous initiez à l’art de synchroniser le corps et l’esprit. Quand vous exécutez une posture, vous devez vous concentrer sur le muscle sollicité. Pour ce faire, faites en sorte de visualiser le muscle que vous travaillez. Si vous devez tendre un muscle, visualisez ce muscle dans votre tête tout en pensant que vous effectuez le mouvement. Vous verrez que vous progresserez plus vite lorsque vous vous focalisez sur les muscles suscités.

En outre, comme vous le savez, l’objectif du yoga est de conserver la santé et de savoir écouter le corps. À chaque fois que vous pratiquez le yoga, il vous sera fondamental d’avoir conscience de ce que vous éprouvez. Si une posture semble provoquer de la douleur à votre corps, ou si elle vous cause quelque mal que ce soit, évitez de l’accomplir et parlez-en à votre moniteur. Si vous êtes blessé, informez-en votre coach avant d’entamer le cours. Il vous dira ainsi quelles postures réaliser ou non. Dans tous les cas, restez toujours à l’écoute de votre corps.

Ne pas faire de comparaison avec les autres

Lors d’une séance de yoga, soyez concentré sur ce que vous faites et ne regardez en aucun cas les autres qui participent au même cours que vous. Vous êtes unique, personne n’est semblable à vous. Chaque personne détient en effet une expérience distincte et par-dessus tout, vous êtes seul maître de votre corps, de vos muscles. Cela signifie qu’il vous est recommandé de ne surtout pas vous comparer aux autres. Si des personnes parviennent aisément à effectuer certaines postures du yoga, il se peut que ça ne soit pas votre cas. Et à l’inverse, vous pouvez maîtriser des postures et les autres non. Bref, ne vous comparez pas à votre voisin de tapis de yoga. Aussi, gardez à l’esprit que le but du yoga est de prendre grand soin de votre corps en le détendant et en le raffermissant. Le principal est de ce fait d’accomplir les postures en vue d’en faire bénéficier votre corps.

Le mot de la fin

Si vous voulez vraiment faire des progrès au yoga et améliorer votre niveau, un des points non négligeables est de le pratiquer régulièrement. Renseignez-vous sur chaque posture existante. Voyez si vous respirez comme il faut et si votre mental est adapté à la pratique. Toutes ces appréhensions se ressentiront davantage si vous répétez souvent les postures. Lorsque ce sera le cas, vous pourrez mieux percevoir ce qui se passe en vous et vous ne vous soucierez quasiment plus des apparences. Quand vos sens sont stimulés à un certain degré, vous ferez preuve d’une plus grande clairvoyance. C’est alors que même si vous réalisez des postures avec vos muscles, vous le vivrez depuis votre « intérieur ». Abstraction faite des postures, au fur et à mesure que le temps avance, vous serez plus porté vers des pratiques internes, telles que la méditation, la relaxation ou la respiration. Vous êtes sur la bonne voie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *