5 poses de yoga pour garder votre diabète sous contrôle
5 poses de yoga pour garder votre diabète sous contrôle
29th janvier 2020
Cet hiver, testez le SnowGa !
Cet hiver, testez le SnowGa !
31st janvier 2020

Le yoga à l’école : soulager le stress des études

Le yoga à l’école : soulager le stress des études

Les grandes personnes ne sont pas les seules à souffrir des effets du stress. Les enfants peuvent également en être touchés, et même dès leur plus jeune âge, notamment quand ils commencent l’école. Si le yoga a fait ses preuves auprès des adultes, il détient aussi la capacité d’aider les petits à se débarrasser de leur stress. D’après certaines études menées aux États-Unis, il a été démontré que le yoga permettait aux enfants de déstresser, et ce, grâce à de simples postures et à des exercices de respiration. Intégrée au cursus scolaire, cette pratique peut ainsi faire des petits heureux ! Découvrez dans les lignes qui suivent les bienfaits du yoga pratiqué à l’école, de même que quelques postures à exécuter avec ces bouts de chou. Comme les grands, ces bambins ont besoin d’enfiler des vêtements de yoga appropriés afin de tirer pleinement profit de leur séance de yoga.

Comment le yoga à l’école peut-il remédier contre le stress ?

La pratique yogique à l’école peut procurer de multiples bienfaits aussi bien aux enfants qu’aux enseignants. Elle stimule non seulement la concentration, mais en plus, elle contribue à une meilleure gestion du stress et des émotions. Le yoga permet de développer une plus grande confiance en soi.
Il est le remède qui donnerait à ces petits la clé pour venir à bout du stress et de tous les autres éléments qui pourraient les déconcentrer et porter atteinte à leur bien-être et leur apprentissage. En classe de maternelle ou en primaire, il est parfaitement possible d’organiser des cours de yoga adaptés aux enfants. Bien évidemment, ce ne sera pas la même initiation que durant les séances habituelles en studio.

Les élèves se consacreront spécialement à des cours axés sur le mental, afin de favoriser l’apprentissage des leçons en classe. Ainsi, le principal objectif sera de déployer les capacités mentales de l’enfant pour qu’il puisse mieux assimiler les cours de mathématiques ou de conjugaison prodigués en classe. Bref, le yoga peut occuper une place non négligeable dans l’éducation d’un enfant. Voici d’ailleurs les bénéfices de la pratique du yoga à l’école.

Concentration et attention : critères essentiels à l’apprentissage

Grâce aux asanas, la concentration ainsi que l’attention sont améliorées. Un élève attentif sera en mesure de renforcer ses apprentissages et de mieux comprendre ses leçons. Avec des entraînements de yoga, il pourra plus facilement mémoriser ses cours.

Faire halte à toute distraction grâce au yoga

Si le yoga peut aider l’enfant à augmenter ses aptitudes à rester focalisé sur son apprentissage, il lui permettra par ailleurs de mieux gérer ses pensées et son attitude. Par conséquent, le yoga est favorable à l’éducation. Son attention est en premier lieu attirée sur le fait de prendre conscience du moment présent. Grâce à l’initiation à la pleine conscience, les élèves seront plus attentifs et pourront plus aisément se prémunir de diverses distractions. Plusieurs méthodes et exercices peuvent contribuer au recentrage et au retour à la sérénité. L’élève sera alors plus réceptif aux cours dispensés par ses enseignants.

Mieux visualiser pour mieux retenir

Les exercices de visualisation pratiqués au yoga permettent également d’accroître la mémoire visuelle, et plus exactement la mémoire photographique. Ce, grâce à un travail de mémoire, de mental et de visualisation, que l’enfant peut par exemple effectuer en se servant d’un mandala.

Bref, si le yoga est donc avantageux pour un enfant qui va à l’école, il peut en même temps lui servir dans sa vie de tous les jours. En réalité, le yoga peut permettre à un bambin d’être plus à l’écoute des autres, d’avoir plus confiance en lui, de gérer son stress et ses émotions.

Quelques postures dédiées aux élèves pour dire adieu au stress

Dès l’âge de 5 ans, un enfant peut s’adonner au yoga. Cette activité relaxante lui fera le plus grand bien. Qu’il le pratique à l’école ou à la maison, il en tirera des bienfaits insoupçonnés. Certaines positions classiques peuvent être adaptées à ces petits chenapans. Il faudra seulement éviter les postures trop longues.

Pour ce qui est de la durée, il est recommandé de choisir des séances courtes de 30 min chaque jour, au lieu d’une longue séance d’une heure par semaine. Avec une pratique régulière et constante, les effets seront plus apparents et rapidement ressentis.

Avant de démarrer les exercices, un temps de recentrage est nécessaire. Pour ce faire, l’exercice du prunier est indiqué. Il suffit de s’agiter dans tous les sens durant quelques secondes, en remuant la tête, et en secouant les jambes, les bras et même la bouche. Cela permettra à l’enfant de s’amuser tout en jouissant des bienfaits physiques et mentaux de l’exercice.

La posture de l’arbre, pour un meilleur ancrage

La pose de l’arbre est un exercice d’équilibre qui raffermit les muscles au niveau des jambes. Pour l’accomplir, il suffit de se tenir debout sur un pied, puis de fléchir l’autre jambe en plaçant le pied à la hauteur du genou.

Les bras sont redressés tandis que les mains sont jointes au-dessus de la tête. Après quelques secondes, il faut changer de côté. Si l’enfant perd l’équilibre, aidez-le à reprendre la position sans le gronder.

La posture du chat, pour faire le plein d’énergie

En se mettant à quatre pattes sur le tapis de yoga, il faut creuser le dos en fixant un point au ciel, puis arrondir le dos en orientant le regard sur le nombril. Alternez ces mouvements à plusieurs reprises. À chaque fois qu’on change de mouvement, on inspire et expire doucement et en profondeur.

La posture de la montagne, pour étirer le corps et éviter la paresse

Lors de l’exécution de la pose de la montagne, il faut se tenir debout et s’écarter légèrement les jambes. Gardez bien les talons ancrés dans le sol et levez les mains vers le ciel. Conservez la tête et le dos bien droit. Cela permettra d’allonger le dos et d’étirer le corps dans son ensemble.

Au terme de la séance, l’enfant peut détendre tous ses muscles et se tenir debout. Remerciez-le d’avoir accepté de prendre part au cours. Il pourra alors mettre fin au stress et se sentira plus léger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *