Les multiples bienfaits du yoga dynamique
Les multiples bienfaits du yoga dynamique
7th juin 2019
Qu'est-ce que le yoga Toumo
Qu’est-ce que le yoga Toumo ?
13th juin 2019

Le yoga pour bien accueillir le printemps

Le yoga pour bien accueillir le printemps

Durant la période hivernale, qui n’a pas tendance à rester bien au chaud à la maison ? En effet, pour de nombreuses personnes, pendant cette saison, il est préférable de se créer un espace douillet chez soi à l’abri du froid, pour éviter toute maladie. À chacun sa vision des choses. Mais lorsque le printemps pointe le bout de son nez, il n’est plus question de stagner. C’est la saison rêvée pour admirer la nature qui s’épanouit petit à petit. Ça peut également être une transition pour l’organisme.

En réalité, tout comme la nature, l’énergie commence à mieux circuler dans le corps. Le printemps est la saison qui redonne du pep et des forces. Et pour bien accueillir cette période et fluidifier la circulation de l’énergie au sein de l’organisme tout en réveillant le corps et le mental, il n’y a rien de mieux que la pratique du yoga. Certaines postures permettent d’ailleurs de favoriser ce passage de l’hiver au printemps. Enfilez donc votre legging de yoga et démarrez vos exercices !

Le printemps : une saison propice au yoga

Entre l’hiver et le printemps, votre corps et votre esprit présentent une certaine réaction, afin de se conformer au changement que subit l’environnement qui les entoure. Grâce à l’écoute et à la prise de conscience de votre corps, vous pouvez vous acclimater à la saison. Le yoga est la discipline qui vous conduira vers cette voie. À l’instar du grand nettoyage du printemps, le corps a besoin d’être purifié. Et l’arrivée du printemps est le moment idéal pour le faire, à travers les postures yogiques.

En hiver, le corps accumule des toxines, étant donné que durant cette période, il est en mode « hibernation », et est souvent apathique. Comme le printemps, le yoga vous convie à défaire les blocages, à libérer ce qui était isolé et caché durant un certain temps, à vous préparer à accueillir l’instant présent. La période printanière est spécialement favorable aux prises de décision. Bref, le printemps, c’est le moment opportun pour nettoyer votre corps, tant au niveau physique que mental.
Ainsi, pour vous aider à nettoyer votre corps et évacuer les toxines amassées en hiver, certaines asanas vous seront d’une aide précieuse. Cela vous permettra de retrouver de l’énergie et de booster vos organes émonctoires, tels que les organes d’élimination des déchets organiques : intestins, foie, vésicule biliaire, reins, poumons…

Quand le printemps se montre, le foie est généralement alourdi. De plus, il s’agit de l’organe apparenté à l’énervement et à la colère. Le début de cette saison vous aidera alors à travailler sur la tolérance et la patience, afin d’entretenir votre paix intérieure. Avec le yoga, vous pourrez mobiliser les organes cités ci-dessus, notamment grâce à des postures d’ouverture de la cage thoracique, à des flexions arrière, à des torsions ou aux salutations au soleil. Mais n’oubliez pas de pratiquer ces postures en douceur, afin de regagner de l’énergie de manière progressive.

Les postures idéales pour le printemps

Les quelques postures suivantes aideront votre corps à mieux assimiler la transition saisonnière sans être brusqué. En exécutant ces postures, certaines parties de votre corps, comme le torse, le cœur et les épaules s’ouvriront. En même temps, votre santé physique et mentale devient meilleure.

Le yoga pour bien accueillir le printemps

En outre, grâce à ces entraînements yogiques, vous gagnez en vitalité et en tonus, vous êtes plus courageux et avez plus confiance en vous. Votre colonne vertébrale est assouplie tandis que les nerfs rachidiens sont stimulés. Et ce n’est pas tout, car la pratique du yoga au printemps vous permet de vous débarrasser des tensions qui pèsent sur votre buste et d’améliorer votre capacité respiratoire. Étalez donc votre tapis de yoga et essayez les exercices ci-dessous.

La posture de l’arc ou « Dhanurasana »

En vous allongeant sur le ventre, tendez les jambes et collez le menton au sol. En expirant, pliez les genoux et relevez les pieds vers le ciel. Puis en inspirant, attrapez vos chevilles avec vos mains. Conservez toujours le menton au sol puis étirez le cou.

Inspirez de nouveau puis dressez vos cuisses et le tronc, en gardant les abdominaux fermes. Appuyez sur votre nombril. Détendez vos bras et travaillez vos jambes qui poussent dans vos mains. Puis expirez et tournez légèrement votre corps au sol. À la prochaine inspiration, redressez davantage la partie supérieure de votre corps, si vous en avez la possibilité. Fixez un point devant vous et prenez conscience de la disposition de vos genoux. Veillez à ce qu’ils soient écartés à la largeur de votre corps.

La pose du cobra ou « Bhujangasana »

Allongez-vous sur le ventre et tendez vos jambes. Collez vos deux pieds en gardant la partie supérieure des pieds bien au sol. Pliez vos coudes et posez-les près de votre corps. Placez les paumes de vos mains au sol, de part et d’autre de votre torse.

Au moment d’inspirer, relevez le buste du sol et poussez dans les mains, et maintenez le pubis au sol, de même que vos hanches. Relâchez vos fessiers tout en engageant les abdos. Roulez vos épaules en arrière et détendez-les. La cage thoracique est alors ouverte.

Étirez doucement la nuque en arrière et fixez votre regard vers le ciel. Tenez la pose pendant une trentaine de secondes et en expirant, revenez lentement au sol.

La position du poisson ou « Matsyasana »

Usuellement, cet exercice est réalisé en maintenant les jambes en lotus. Cependant, la version ci-après est plus facile à accomplir. Commencez par vous allonger sur le dos et tendez les jambes devant vous. En inspirant, relevez le bassin et placez vos mains en dessous de votre postérieur, en disposant les paumes vers le bas. Baissez ensuite le bassin au sol et asseyez-vous sur les mains.

Positionnez vos coudes et vos avant-bras de sorte à les rentrer sous la poitrine puis appuyez-vous sur vos coudes. En inspirant, utilisez vos coudes comme un levier puis redressez le buste vers le haut. Pliez la nuque en arrière et placez la partie supérieure de votre tête au sol.

Tendez et collez vos jambes entre elles, et dirigez les orteils vers l’avant. Respirez par le haut de votre cage thoracique tout en fermant les yeux. Prenez appui sur vos bras. Gardez cette position pendant une trentaine de secondes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *