Coup de cœur Instagram : la yogini Jessamyn Stanley
Coup de cœur Instagram : la yogini Jessamyn Stanley
4th mars 2020
Pourquoi essayer le « 30 days yoga challenge » ?
Pourquoi essayer le « 30 days yoga challenge » ?
12th mars 2020

Quels sont les avantages de l’hypnose prénatale ?

Quels sont les avantages de l’hypnose prénatale ?

L’accouchement est un événement important pour une femme. Pour que le moment fatidique se passe au mieux, une bonne préparation est de rigueur. Pour cela, durant la période de grossesse, la gent féminine peut s’adonner à différentes activités prénatales bénéfiques, à l’instar du yoga prénatal ou encore de l’hypnose prénatale. La seconde activité s’avère des plus utiles, dans la mesure où elle permet de maîtriser le corps ainsi que ses sensations, pour ainsi vivre l’accouchement plus aisément et pleinement. Si le yoga s’illustre notamment par des postures parfois réalisées avec des accessoires de yoga et permettant en gros d’harmoniser le corps et l’esprit, l’hypnose prénatale contribue à la préparation à la naissance sans devoir recourir aux analgésies. En quoi consiste donc cette méthode ? Quels sont ses bienfaits ?

L’hypnose prénatale en quelques mots

À l’heure actuelle, avec le rythme effréné du quotidien, les pensées et émotions négatives ont souvent raison des femmes enceintes, si bien que l’accouchement, et même la période de grossesse, peut mal se dérouler. Au cours de cette période, les femmes doivent redoubler de vigilance afin d’éviter tout risque de complication lors de la mise au monde. L’hypnose prénatale peut alors se révéler avantageuse.

Encore assez méconnue dans l’hexagone, l’hypnose prénatale est une technique adoptée dans le pays depuis seulement l’année 2003. Introduite par Lise Bartoli, une hypnothérapeute et psychologue clinicienne, elle combine soulagement mental et relaxation physique. Il s’agit d’une méthode préparatoire à l’accouchement, dont l’objectif est de soulager d’éventuelles douleurs et de relaxer l’ensemble des muscles du corps. Issue de l’hypnose éricksonienne, cette forme d’hypnose relativement simple aide la femme enceinte à atteindre un état de détente entre le sommeil et la veille, et plus exactement l’état de conscience.

Pour quelles raisons pratiquer l’hypnose prénatale ?

L’hypnose prénatale permet de mieux ressentir toutes les sensations du corps et d’accéder plus facilement à son inconscient. Ainsi, sous hypnose, la future mère aura la possibilité d’identifier les appréhensions ainsi que les craintes qui intensifient sa peur de l’accouchement, puis de les changer en choses plus positives, que lui propose le thérapeute.

Le principal but est d’aider la femme enceinte à avoir une totale confiance en elle et à chercher en son for intérieur la détermination indispensable pour accoucher son nouveau-né tel qu’elle le désire.

Le déroulement d’une séance d’hypnose prénatale

En règle globale, l’hypnose prénatale est effectuée dans le cadre de séances individuelles. Mais dans certains cas, le thérapeute peut organiser des séances en groupe. La session d’hypnose à la préparation de l’accouchement débute par une prise de parole et un dialogue entre la femme enceinte et son thérapeute. Usuellement, le professionnel dirigeant la séance est un psychologue qualifié ou une sage-femme, ayant suivi une formation et parfaitement capable d’aider la patiente à remédier à ses moindres soucis.

L’hypnose prénatale peut alors être pour la future maman l’opportunité pour parler de ses préoccupations, de ses doutes, de ses attentes à une personne spécialisée prête à l’écouter. Ensuite, la femme est amenée vers une phase de détente. C’est à ce moment que la véritable hypnose commence. Le praticien transmet des images et pensées positives à la future mère. Il pourra par exemple lui dire : « Imaginez que vous êtes dans un endroit où rien ne peut vous atteindre », « vous ressentez une relaxation profonde »… C’est ainsi qu’elle profitera d’un moment de pur bien-être et de détente complète.

À quelle période de la grossesse l’hypnose prénatale est-elle idéale ?

Il est possible de démarrer les séances d’hypnose à partir des trois premiers mois de la grossesse. L’idéal serait tout de même de commencer vers le second trimestre. En moyenne, il est conseillé d’assister à 4 séances d’une heure et demie à 2 heures.

Aussi, il est à savoir qu’il s’agit d’une forme d’hypnose complète. Cela signifie qu’il est inutile de pratiquer une autre activité simultanément. La femme enceinte n’est donc pas obligée d’exécuter des postures yogiques sur le tapis de yoga ou de prendre part à une séance de sophrologie.

Il est par ailleurs à souligner que la présence du futur père est vivement appréciée au cours de la première session. Ce, pour que ce dernier puisse s’habituer à ce que sa femme est en train de vivre et ainsi l’aider jusqu’au jour J, si nécessaire.

Les avantages de l’hypnose prénatale

La pratique de l’hypnose prénatale permet à la femme en période de grossesse de se remémorer des événements passés révélateurs, ayant pu être à l’origine de ses douleurs psychologiques. L’expert l’assiste pour l’aider à se défaire de ces faits. À la place, le praticien fait en sorte d’instaurer une harmonie et une sérénité en vue de simplifier l’étape de l’accouchement.

Bien que la discipline ressemble quelque peu à de la sophrologie, la méthode est absolument distincte. Ce, car même si la sophrologie repose la relaxation, elle permet avant tout de parvenir à un état de zénitude et de bien-être.

À travers l’hypnose prénatale, la femme pourra visualiser le voyage magique que le nouveau-né réalisera avant de sortir de son ventre, depuis l’utérus jusqu’à sa sortie auprès de sa maman. Mais les bienfaits de cette technique vont au-delà de la partie psychologique. En réalité, elle permet d’apaiser et même de supprimer les douleurs corporelles causées par la grossesse, pour ne citer que les crampes ou les nausées. Cela contribue en même temps à rendre l’accouchement sans risque et plus facile.

L’hypnose prénatale : pour qui ?

L’hypnose prénatale est une approche douce, ne présentant aucun effet secondaire ni contre-indication. Elle peut de ce fait être adoptée par toutes les femmes, même celles qui sont sujettes à une grossesse à risque.

Quoi qu’il en soit, on la recommande spécialement aux femmes anxieuses et en proie à l’inquiétude, mais aussi à celles qui ont vécu des grossesses douloureuses : diabète, fausse couche… Elle s’adresse en outre aux mères qui songent à subir un accouchement par voie basse, sans péridurale. Ce genre de femme a tout intérêt à s’adonner à l’hypnose prénatale, afin de maîtriser ses sensations physiques et psychiques et d’avoir le dessus sur leurs tracas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *