Petits creux nocturnes : quel encas choisir ?
Petits creux nocturnes : quel encas choisir ?
27th novembre 2019
Les meilleurs stages de yoga sur Paris
Les meilleurs stages de yoga sur Paris
29th novembre 2019

Trouver son assise en méditation

Trouver son assise en méditation

Le yoga est une discipline qui mérite amplement d’être connue et pratiquée. Permettant de retrouver l’harmonie entre le corps et l’esprit, il est exécuté de diverses manières : à travers des postures, des exercices de respiration, mais également la méditation. En effet, durant une séance de yoga, il est souvent d’usage d’effectuer quelques minutes de méditation. Pour vous concentrer pleinement, vous avez besoin de vous installer confortablement. Mais comment faire pour trouver votre assise lors de la méditation ? Y a-t-il une position spécifique à adopter ? C’est le sujet que nous développerons dans les lignes qui suivent. Et pour tirer profit de vos exercices, n’oubliez pas d’enfiler une brassière de yoga confortable.

La méditation et ses multiples bienfaits

La méditation est un exercice mental dont l’objectif est de se focaliser sur notre être intérieur. En termes plus simples, méditer consiste à se connecter avec l’environnement qui nous entoure. Cette pratique séculaire procure des bienfaits insoupçonnés. Elle aide à soulager le stress, l’insomnie et l’angoisse. De plus, elle renforce la mémoire et favorise la concentration. Sur le plan physique, elle minimise les risques de maladies cardiovasculaires et réduit la pression du sang.

Mais pour obtenir tous ces effets bénéfiques, il est essentiel de choisir la posture idéale. De manière globale, aucune règle précise ne régit la façon dont il faut vous tenir quand vous vous adonnez à la méditation. Ainsi, il n’existe pas de posture imposée. Celle-ci dépend avant tout de votre morphologie, de vos capacités physiques et de votre souplesse.

Les différentes positions possibles en méditation

Si vous désirez réaliser des exercices de méditation, vous pouvez choisir entre les postures mentionnées ci-après.

La posture de méditation sur une chaise

Il est parfaitement possible de méditer sur une chaise. Pour cela, vous aurez seulement à vous asseoir en vous tenant bien droit, et en plaçant confortablement votre postérieur sur le siège sans vous adosser. Puis posez vos mains à plat sur vos genoux. Vous devez veiller à ce que votre colonne vertébrale reste bien droite. Aussi, vos genoux doivent se situer à une hauteur moins élevée que le niveau de vos hanches.

Voici une autre méthode pour méditer sur la chaise : vous asseoir sur le rebord de votre siège. Cela assure la rotation du pelvis et le positionnera en antéversion. Cette position est particulièrement confortable et garantit le maintien de l’épine dorsale. Vous pouvez par ailleurs vous asseoir sur la chaise sans vous adosser.

Il est à souligner que la méditation sur la chaise ne peut pas nécessairement convenir à tout le monde. D’ailleurs, si vous avez les jambes trop courtes ou si vos genoux sont au-dessus de vos hanches, cette pose est déconseillée, car vos pieds ne seront pas à plat au sol.

La posture assise en tailleur

Si vous débutez dans la méditation, il vous sera facile de réaliser cette position. Elle consiste à vous asseoir sur votre tapis de yoga et former un angle tronc-jambes. Il s’agit de la position la plus connue du lotus. Cependant, il semblerait que pour la méditation, elle ne se révèlerait pas aussi efficace que bon nombre de personnes peuvent le penser. En réalité, elle engendre une pression au niveau de l’abdomen. Et cela rend la respiration difficile. Elle peut en outre provoquer des douleurs abdominales qui se ressentent très rapidement.

Pour toutes ces raisons, les pratiquants expérimentés préfèrent la position du demi-lotus, qui est plus pratique pour méditer. Pour ce faire, vous devez vous asseoir à même le sol ou sur votre tapis en pliant vos jambes, de sorte que l’un de vos pieds soit sur le sol. L’autre jambe est posée sur la cuisse opposée.
Quant à la position du lotus, elle s’effectue également au sol, le dos bien droit et les jambes croisées. Les pieds sont disposés sur les cuisses tandis que les genoux restent droits. Cette posture demande beaucoup de souplesse. Pour l’accomplir, vous devez préalablement vous échauffer.

La position à genoux

Tel que son appellation le laisse paraître, pour la pose à genoux, vous vous agenouillez ou vous vous asseyez sur vos talons. Facile à faire, elle se pratique sur un coussin ou sur un banc. Elle simplifie l’alignement du corps, car elle ne requiert pas la rotation des hanches.

Lorsque vous méditez à genoux, vous effectuez en fait la pose du diamant. Vous devez écarter vos jambes latéralement et poser un coussin entre celles-ci. Vous devez par la suite disposer vos mains sur le haut de vos cuisses et conserver la colonne bien droite. Pour finir, vous devez ouvrir vos épaules puis garder la position comme si vous étiez une statue.

Excellente alternative à la position du lotus et du tailleur, la posture à genoux facilite la respiration et stimule la circulation dans la poitrine et le ventre. De surcroît, elle réduit la circulation du sang dans les jambes et contribue à une meilleure digestion.

Méditer en restant allongé

Vous pouvez également méditer en vous allongeant sur le dos. Pour cela, vous pouvez exécuter Shavasana ou la posture du cadavre. Cette position procure de multiples bienfaits. Elle améliore la concentration et diminue le stress et la nervosité. En plus, elle agit comme une sorte de nettoyant qui purifie le corps de toutes ses impuretés.

Convenant aux novices, la pose du cadavre s’accomplit comme suit. Allongé sur le dos, vous écartez légèrement vos jambes tout en les tendant. Placez vos bras le long de votre corps et orientez les paumes de vos mains vers le ciel. Il vous est conseillé de fermer les yeux pour que rien ne vienne vous déranger. Toutefois, veillez à ne pas vous endormir. Puis passez à des exercices de respirations abdominales, thoraciques ou claviculaires. Vous pouvez vous placer sur un lit ou au sol.

Bref, une bonne posture est primordiale quand vous méditez. Néanmoins, vous n’êtes pas obligé de prendre la pose classique de la méditation. L’important est que vous teniez votre dos bien droit pour respirer normalement et pour que l’énergie circule en toute liberté. D’autre part, sachez qu’en méditation, la posture idéale est celle dans laquelle vous vous sentez à l’aise et celle qui ne génère aucune douleur. Vous pouvez sélectionner l’une des poses citées ci-dessus, celle qui vous apporte du confort lors de la méditation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *