Yoga Asanas
Qu’est-ce que les Asanas et quels sont leurs bienfaits ?
15th novembre 2017
Yoga souple
Comment devenir plus souple avec le yoga ?
23rd novembre 2017

Le yoga affecte-t-il votre alimentation ?

Yoga Food

Le yoga est souvent considéré comme étant une simple activité physique ou méthode de méditation. Quand on pense au yoga, on pense tout d’abord à la pratique de postures sur un tapis de yoga. Cependant, les pratiquants de yoga savent que la discipline est un véritable mode de vie qui prône une alimentation saine et équilibrée. Il n’y a pas de règles précises sur ce qu’un yogini doit manger mais il y a certains principes à prendre en compte. On ne parle pas seulement de ce que nous consommons mais également de notre façon de consommer. Il faut prendre des habitudes plus saines pour l’environnement et le corps. C’est pourquoi le yoga peut véritablement affecter votre alimentation de manière positive. Voici tout ce que vous devez savoir sur comment le yoga affecte votre alimentation, ainsi que les principes d’alimentation de base du yoga :

Les principes alimentaires du yoga

Les pratiquants du yoga s’intéressent beaucoup à leur santé et à l’environnement. L’alimentation est donc un outil essentiel au même titre que la méditation et l’exercice physique. Voici les cinq principes alimentaires du yoga :

  • L’équilibre : Le principe de l’équilibre est issu des écrits traditionnels du yoga. On dit qu’il ne faut pas trop manger pendant les repas. Plus précisément, il faut laisser environ un tiers d’espace dans votre estomac pour digérer après votre repas. En effet, trop manger épuise les organes sollicités pendant la digestion, ce qui crée un déséquilibre.
  • Des produits frais : Evitez de consommer les restes qui ont été conservés au réfrigérateur. Si vous n’avez pas le choix, ne les combinez pas avec des aliments frais. Selon la médecine ayurvédique, les restes et les aliments frais développent une incompatibilité chimique qui perturbe la digestion. Il est conseillé de manger des fruits en dehors des repas ou dans l’heure qui précède un repas. Lorsqu’un fruit est consommé avec d’autres aliments ils ont tendance à fermenter. La fermentation crée des problèmes de l’estomac, en empêchant le processus de digestion.
  • L’alimentation saine : Des aliments nutritifs, légers et frais maintiennent un corps mince et souple et améliorent la digestion. De plus, ils préparent à la pratique du yoga en clarifiant et en aiguisant l’esprit. Les yoginis consomment un maximum d’aliments sains et vivants, comme les légumes, les fruits, les graines et les légumineuses. Il faut éviter les aliments préparés comme les conserves, les sucres raffinés et la farine blanche.
  • Le respect de l’environnement : Le yoga invite ses pratiquants à traiter son corps avec respect. Les yoginis font donc attention à la qualité de la nourriture qu’il consomme. De plus, il ne faut pas oublier de penser aux dimensions écologiques et éthiques de la nourriture qui se trouve dans notre assiette. Le plus souvent, les yoginis optent pour un régime exclusivement végétarien. La non-violence enseignée au yoga (ahimsa) prône le respect de tous les êtres vivants. On considère donc que la consommation de viande et le respect des animaux ne sont pas compatibles. De plus, la viande comporte un certain nombre de toxines qui favorisent les raideurs et les pathologies articulaires.
  • L’écoute de votre corps : La branche médicinale du yoga, l’ayurvéda, affirme qu’il faut adapter votre alimentation en fonction des saisons. En effet, notre corps n’a pas les mêmes besoins tout au long de l’année. C’est pourquoi il est important d’écouter les besoins de son corps pour savoir comment bien se nourrir. Les yoginis ont également tendance à exclure l’alcool de leur alimentation.

Comment le yoga affecte-t-il votre alimentation ?

La pratique du yoga affecte votre alimentation sur plusieurs niveaux. Premièrement, elle vous permet de prendre conscience de ce que vous consommez. La méditation vous aide à avoir l’esprit plus clair et à prendre en compte les besoins de votre corps et le respect de l’environnement. De plus, en diminuant les pensées négatives comme la dépression, l’anxiété et le stress, le yoga vous aidera à vous alimenter selon vos besoins et pas selon vos émotions.

Deuxièmement, le yoga modifie notre façon de consommer. Les repas doivent être pris dans le calme et il faut prendre du plaisir à apprécier le goût des aliments. Mangez dans un environnement calme et sain. Asseyez-vous à table et ne mangez surtout pas en marchant. Il est également important de bien mâcher les aliments pour favoriser le bon processus digestif.

Yoga Food

L’alimentation ayurvédique

L’Ayurveda est l’une des plus anciennes formes de médecine dans le monde entier. Elle tire ses origines du Védas, qui est un ensemble de textes de bases de la pratique du yoga. C’est pourquoi de nombreux yoga optent pour une alimentation saine selon la médecine ayurvédique. On dit que notre état intérieur se modifie selon les aliments que nous consommons.

Dans le régime ayurvédique, on consomme les aliments sattviques à volonté et on évite les aliments tamasiques. Les aliments sattviques sont la plupart des légumes, les fruits, le beurre clarifié, les grains et les légumineuses. Au contraire, les aliments tamasiques sont la viande, l’ail, l’oignon, le café, le sel et le piment.

Nos conseils

  • Il est important de boire une quantité suffisante d’eau au quotidien. Cela permet la bonne circulation et la fluidification du sang. Certains styles de yoga, comme le Bikram ou l’Ashtanga sont des pratiques physiques intenses. La transpiration fait perdre des toxines mais également de l’eau et des minéraux. Glissez une bouteille d’eau dans votre sac de yoga pour rester hydraté toute la journée.
  • Si vous souhaitez passer à une alimentation saine et équilibrée, essayez de faire des changements petit à petit sans trop vous priver.
  • Mangez seulement lorsque vous avez faim. Quand nous n’avons pas faim, notre corps n’est pas prêt pour la digestion. Il ne faut pas manger sous le coup d’une émotion forte non plus. Remangez seulement lorsque vous avez digéré votre repas précédent pour éviter le sur-chargement du système digestif.
  • Evitez de consommer les restes qui ont été conservés au réfrigérateur. Si vous n’avez pas le choix, ne les combinez pas avec des aliments frais. Selon la médecine ayurvédique, les restes et les aliments frais développent une incompatibilité chimique qui perturbe la digestion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *