Les postures de yoga recommandées pour soulager le mal de genou
Les postures de yoga recommandées pour soulager le mal de genou
5th septembre 2019
Découvrez les 5 Rites Tibétains
Découvrez les 5 Rites Tibétains
11th septembre 2019

Yoga et méditation : les exercices adaptés à un ancien fumeur

Yoga et méditation : les exercices adaptés à un ancien fumeur

Vous avez stoppé la cigarette et cela a été difficile pour vous ? Cela est tout à fait compréhensible, car le besoin de nicotine se fera sentir pendant une assez longue période après l’arrêt. Pour vous aider à passer outre votre envie de fumer et pour entretenir votre forme, le yoga vous sera d’une aide précieuse. Entre les exercices de respiration, la méditation et certaines postures, cette discipline vous aidera à surmonter ce cap et à vous remettre de votre accoutumance au tabac. Les entraînements présentés ci-dessous peuvent être réalisés au quotidien. En plus de vous permettre de vous détendre, le yoga vous calmera. Et n’oubliez pas de toujours enfiler une brassière de yoga confortable afin d’effectuer les exercices dans les meilleures conditions.

Exercice de méditation pour atténuer les effets de l’arrêt de la cigarette

Cette méthode de méditation est facile à exécuter. Elle vous aidera, après avoir décidé d’arrêter de fumer, à vous sentir mieux et à éviter de replonger dans votre dépendance. Vous pouvez la pratiquer à n’importe quel moment, où que vous vous trouviez. Elle se déroule en deux phases consécutives, consistant à maîtriser votre respiration puis à faire le vide dans votre esprit. Durant l’exercice de contrôle de la respiration, l’objectif est de réguler vos pulsations cardiaques et votre respiration, éléments fondamentaux pour garder l’équilibre dans votre corps. Grâce à une respiration rythmée et constante, vous serez de meilleure humeur. Votre mental ne s’en portera que mieux !

Pour mettre cet exercice en pratique, commencez par inspirer doucement et profondément. Puis bloquez vos poumons pendant 5 secondes. Expirez lentement et de façon continue jusqu’à rejeter tout l’air de vos poumons. Une nouvelle fois, retenez votre respiration pendant 5 secondes. Vous pouvez recommencer l’exercice en prolongeant à chaque fois la durée de l’étape d’inspiration et d’expiration.
Après quelques minutes, vous aurez un rythme cardiaque régulé, tandis que vous maîtriserez votre respiration. Votre respiration sera alors équilibrée, profonde et cadencée. Passez maintenant à la phase suivante : vider votre tête. Pour cela, vous devez vous focaliser sur le flux de l’air vers vos poumons. Essayez de suivre l’acheminement de l’air de l’extérieur vers les poumons et vice-versa. Cet air qui fait des allées et venues dans votre corps est une énergie non négligeable. Vous devez en prendre conscience, vous centrer sur cet air et l’écouter.

Dès lors que vous êtes totalement axé sur cette énergie qui circule à l’intérieur de vous, vous pourrez évacuer toutes les idées et pensées qui traversent votre esprit. Débarrassez-vous en premier lieu de toutes vos pensées négatives. Oubliez toute réflexion sujette au stress, à l’inquiétude, à la crainte et à l’angoisse. Sortez tous ces soucis de votre tête jusqu’à ce que vous ne pensiez plus qu’à une unique chose : l’énergie que vous introduisez en vous par le biais de la respiration. Pratiquez cet exercice pendant 10 minutes par jour, ou lorsque vous ressentez un manque de nicotine. Cela vous aidera à réduire vos envies de refumer. Ainsi, vous déstressez et vous angoissez moins. Cet enchaînement d’exercice méditatif vous fera le plus grand bien.

La posture du cadavre ou « Savasana »

Dans sa globalité, le yoga, qui s’accomplit grâce à une série de postures, peut vous aider à gérer votre corps et votre esprit à l’unisson. Au travers de cette discipline, vous pourrez non seulement mieux vivre votre sevrage tabagique, mais aussi améliorer votre condition physique et psychique. Grâce à une pratique régulière, vous réaliserez que vous avez du potentiel et que vous pouvez continuer à vivre sans nicotine. En même temps, vous libèrerez votre esprit, pour qu’il soit plus décontracté et concentré. Pour ce faire, il n’y a pas meilleur que la posture du cadavre ou « Savasana ». Cette posture détend aussi bien l’esprit que le corps. Mais en plus, il résorbe l’anxiété et le stress, favorise la respiration profonde et vous revigore. Si cette asana est usuellement pratiquée en fin de séance yogique, c’est parce qu’elle détend entièrement le corps.

Voici comment vous devez procéder. Commencez par étaler votre tapis de yoga puis allongez-vous sur le dos. Écartez légèrement vos pieds, placez les bras de chaque côté de votre corps en maintenant les paumes de vos mains vers le haut. Tout en vous détendant, ramenez tout votre poids au sol. En fermant les yeux, respirez lentement et en profondeur. Lors de l’inspiration, enflez votre ventre et en expirant, dégonflez-le. Concentrez-vous sur une zone de votre corps, et elle se détendra aussitôt. À titre d’exemple, sentez vos muscles se relaxer et ils se relaxeront. Faites de même pour toutes les autres parties de votre corps et effectuez trois respirations entre chaque zone du corps. Ne pensez plus à rien, sauf à votre respiration.

Le sankalpa : le pouvoir de l’intention

Le sankalpa est outil yogique enrichissant. Il permet de travailler votre volonté afin de vous aider à vous défaire pour de bon de votre ancienne dépendance au tabac. Le but de l’exercice est de faire naître un désir profond et d’en faire une véritable force dans votre vie. Concrètement, le sankalpa est une phrase à formuler pour exprimer un vœu, une résolution que vous prenez afin de vous améliorer et de changer une chose en vous.

Quand vous sélectionnez un sankalpa, vous l’employez jusqu’à ce que vous atteigniez le changement recherché. Dans ce cas précis où vous êtes un ancien fumeur et que vous souhaitez à tout prix vous détacher de tous les liens qui vous ont unis à la cigarette, différents sankalpa peuvent être adoptés : « Je suis plus fort que mon addiction », « j’ai le contrôle de ma vie », « je suis bien sans tabac »… Comme vous aurez pu le constater, le sankalpa s’exprime au temps présent. Bien que votre résolution touche votre vie sur le long terme, vous devez ressentir le sankalpa en vous quand vous le prononcez.

Aussi, sachez que le sankalpa ne consiste pas à vous persuader de réussir à changer, mais plutôt à le vivre pleinement à un moment donné. Il s’agit du pouvoir de l’intention et de la parole. Il est par ailleurs à souligner que le sankalpa renferme uniquement des intentions positives. Il doit être clair, concis et simple. Grâce à cet exercice, vous saurez définitivement vous tenir loin du tabac !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *